Court métrage - 2015 - 13'

De Shariar Shandiz

Prix

High Coast International Film Festival (Suède)

Manchester Festival - Prix du public 

Le supermarché va bientôt fermer, Adrien, un jeune caissier, regarde différentes générations de clients passer, d'humeur bien différentes,  il ne peut s’empêcher de regarder les beaux yeux bleus de la jeune fille brune qui se tient au bout de la file.  Peut-être enfin une chance pour lui de suivre son cœur. 

Avec Garlan le Martelot, Mina Kavani, Albert Deply

Image : Julien Pamart

Son : Cyril Haumont/Florian Dacier

Montage : Mohamed Reza Kalani

Musique originale : Cécile Gosselin 

Mon père

dit des conneries

LE REALISATEUR 

Shahriar Shandiz

Passionné de cinéma, à dix-huit ans, Shahriar Shandiz, écrit son premier long-métrage en persan, puis plusieurs scénarios de court-métrages en français.En 2016, il réalise son premier court, « Mon père dit des conneries », avec les encouragements de Fabienne Périneau et Albert Delpy. Parallèlement à l’écriture d’un long métrage en français, il vient de terminer un 2e film de 15’ intitulé « Rouge ».

Venu d’Iran encore adolescent, il porte un regard décalé sur le monde qui l’entoure, cherchant à le comprendre dans une approche à la fois empreinte d’empathie et d’humour caustique. C’est véritablement par le cinéma qu’il cherche des réponses à ses interrogations en inventant des histoires, sortes de fables qu’il met en scène avec beaucoup de précision.

Teaser 

Galerie